Sept jours de festival, quelques centaines d’heures de travail, d’incessants rebondissements et remodelages dus à la crise sanitaire et une nécessité qui s’impose :
Clamer notre humanité et danser.

Depuis plus de 20 ans, la Cie Passaros et sa chorégraphe Émilie Borgo défendent un art chorégraphique pour tous, incluant tous les corps, toutes les sensibilités et croient en la puissance de ce que notre monde considère comme des fragilités.
Une fragilité constituant toujours une force, une force poétique, perceptive, humaine.

Pour cette cinquième édition, le festival L’iRrégulier poursuit son fil avec des artistes questionnant la place des corps et des situations « hors-normes». Le festival est l’occasion pour la compagnie Passaros de faire découvrir à un large public, des danses au-delà des apparences avec des artistes aux parcours engagés.

Ce qui relie les artistes invités ?
Une démarche profonde et sensible, invitant à sentir et percevoir, incluant la multiplicité des corps et des cultures dans la danse.

L’iRrégulier revendique le droit à la différence dans l’écoute et le respect de chacun. Il offre un voyage à travers le mouvement, le sensible, la poésie et les questions de la relation si malmenée en ce moment.

Nous vous attendons, dans le respect des protocoles sanitaires en vigueur pour cette édition, une occasion unique de découvrir de nouvelles géographies corporelles.

  • Nous dédions cette édition à André Lambert qui nous a quitté en janvier 2020. Sa présence intense et engagée empreint la démarche de la Compagnie Passaros.
  • Cette édition se fera sans la présence des compagnies étrangères Col’Jam (Maroc) et Exim (UK), nous espérons vivement pouvoir les accueillir ultérieurement dans un climat international plus serein.